Swipe to the left

Opéra de Sydney, une architecture originale

27 août 2015

Devenu symbole de la ville de Sydney et même de l'Australie, l'opéra de Sydney s'illustre par son architecture originale. C'est entre 1958 et 1973 que cet édifice impressionnant nait sous les dessins visionnaires de son architecte, sur une plateforme de 185 mètres par 120 mètres. L'architecte danois Jørn Utzon gagne le projet suite à un concours international rassemblant plus de 200 participants en 1956. Ses plans ravissent et convainquent les juges dont l'architecte américain Eero Saarinen ; commencent alors les travaux qui atteindront les 100 millions de dollars, pour une mise de départ de seulement sept millions. Le résultat cependant dépassa toutes les attentes, l'Opéra de Sydney est un des plus beaux bâtiments du 20eme siècle avec l'empire state building et la ville de Brasillia. reconnaissable entre tous, il illumine la ville de Sydney.

Opéra de Sydney

Opéra de Sydney, une forme architecturale unique

Ce qui touche immédiatement à la vue de l'opéra de Sydney, ce sont sans doute les immenses  pans qui couvrent les toits, en parfaite harmonie avec l'univers marin où l'édifice est implanté. C'est d'ailleurs une forme architecturale unique au monde jusqu'à ce jour. On imagine une double série d'immenses « coquillages » se recouvrant les uns les autres de manière parallèle. Une structure extrêmement symétrique et pourtant accessible s'est mise en place avec facilité.

Les toits, les subtils jeux de lumière

L'opéra semble vivant avec les subtils jeux de lumière qu'Utzon a su imaginer avec brio. Le jour, les toits laissent filtrer les lueurs du soleil en fonction de ses mouvements tandis que la nuit, les éclairages ont été ingénieusement étudiés pour projeter des lumières multicolores. Il faut savoir que la toiture est composée de plus d'un million de tuiles en céramique blanche toutes identiques qui ont la particularité d'être autonettoyantes. Cela n'empêche toutefois pas un entretien régulier pour garder la longévité de l'édifice.

Posted in: Culture