Swipe to the left

Les Jardins Japonais

7 octobre 2014

Jardins Japonais On trouve les fameux jardins japonais dans différents lieux comme dans les maisons privés, jardins publics, lieux religieux (temples).

L’aménagement des jardins est un art important respectant les codes esthétiques avec la calligraphie et le lavis (technique où l'on utilise qu'une seule couleur).

Les jardins japonais les plus populaires sont les jardins secs.

Ils sont composés de rochers, de mousses et de gravier.

Les jardins japonais répondent à trois grands critères :

– reproduction de la nature en miniature

– simplicité

– la composition scénique.

Les jardins sont souvent installés autour d'un bâtiment (résidence ou temple) car ils sont destinés à être vus.

Les Jardins Japonais  sont uniques, on y retrouve beaucoup d’éléments communs :

– L'enceinte : les jardins japonais sont essentiellement fermés, mais les limites sont naturelles comme une clôture en bambou, des haies, de grands arbres...

– Les rochers : ils sont utilisés pour faire des sculptures, ou pour représenter une montagne...

– Le sable ou les graviers : tradition depuis l'antiquité, les chemins de terre battue peuvent être recouverte de dalles, graviers, sables, pierres plates. Ils participent à l'agencement plus ou moins régulier. Le paysagiste a conçu les chemins selon les points de vue que l'on veut faire des découvrir.

– L'eau : elle a un rôle purificateur et esthétique inspiré des premiers jardins chinois. Les plans d'eau sont presque toujours dessinés de façon irrégulière et asymétrique. La plupart du temps ils sont alimentés par des sources naturelles et sont aménagés pour former des torrents étroits. Leurs lits sont régulièrement couverts de pierres. Ils sont souvent larges, presque droits et bordés de fleurs ou d'herbes sauvages afin représenter des rivières côtières.

– Plantes : Principalement, choisies pour leurs côtés esthétiques, les plantes servent à cacher ou à mettre en valeur une partie du jardin. En fleurissant et changeant de couleur selon les saisons, elles permettent de modifier le jardin par rapport à chaque période de l’année. Certaines plantes sont choisies pour des caractéristiques religieuses comme le lotus sacré ou symbolique comme les pins, qui représente la longévité.

– Les animaux : ils sont discrets, mais importants. Les carpes sont utilisées pour leurs couleurs jaune-orangé, mais aussi pour limiter la formation des algues et la végétation aquatique. Les grenouilles et les salamandres sont des résidents fréquents. Pour une note de spontanéité, on peut compter sur les canards et les gibiers d'eau.

– Les éléments décoratifs : la fonction principalement d’une lanterne est d’éclairer, mais dans les jardins japonais, elles sont surtout utilisées pour la décoration. Les premières étaient en bronze, mais aujourd'hui les lanternes les plus courantes sont en pierre ou en bois. Dans les jardins bouddhistes, on retrouve des pagodes qui sont là exclusivement pour la décoration. On peut trouver aussi des statues d'inspiration bouddhiste.

encart jardin zen

 

Posted in: Culture