Swipe to the left

L'hôtel Ryugyong de Potong-gang en Corée du Nord

25 avril 2016

L'hôtel Ryugyong parfois écrit Ryugyeong ou encore Ruy-Gyong est un gratte-ciel qui trône dans le quartier de Potong-gang à Pyongyang, en Corée du Nord. Ce bâtiment se démarque par sa forme pyramidale et sa hauteur par rapport aux environs, il totalise 105 étages. Son appellation signifie « Capitale des saules » que l'on utilise également pour appeler la ville de Pyongyang.

L'hôtel Ryugyong

La construction de l'hôtel Ryugyong 

La construction de l'hôtel a débuté en 1987, mais ce n'est qu'au printemps 2012 qu'elle fut partiellement achevée. La livraison était, à l'origine, prévue pour 1989, mais le chantier a connu de nombreux retards et fut finalement arrêté en 1992. La raison était la dislocation de l'Union soviétique qui a retiré son soutien à la Corée du Nord. Pendant 16 ans, le bâtiment est resté sans aucun aménagement intérieur jusqu'à ce que le groupe égyptien Orascom décide de reprendre le chantier en 2008. Trois ans plus tard, l'extérieur du bâtiment fut totalement terminé. Le groupe s'est ensuite donné jusqu'en février 2012 pour terminer l'aménagement intérieur, mais jusqu'à ce jours, l'hôtel n'est toujours pas ouvert.

Les caractéristiques

L'immeuble pyramidal surnommé le « 105 Building » à cause de ses 105 étages devrait se composer de 3 000 chambres. Il est haut de 330 mètres et occupe une superficie au sol de 360 000 m². Il est aujourd'hui considéré comme la 34ème plus haute tour au monde et est visible de partout à Pyongyang.

Un hôtel ?

L'édifice est aujourd'hui encore classé d'hôtel, mais les nouveaux plans d'avenir le concernant ne le voient plus de cet œil. En effet, aux dernières nouvelles, il accueillera des locaux professionnels et commerciaux ainsi que des appartements puisque les hôteliers étrangers ont préféré ne pas se lancer dans l'aventure. La raison : la situation géopolitique incertaine de la Corée du Nord.

Même le groupe Orascom joue la carte de la sécurité puisqu'au lieu de terminer l'aménagement interne comme prévu, il s'est limité à recouvrir l'extérieur du bâtiment de vitres pour le rendre moins sinistre. Il faut avouer que depuis tout ce temps, le bâtiment a eu droit au surnom d'hôtel fantôme.

Posted in: Culture