Mérida la cité blanche au Yucatán: Mexique

le 22 juin 2017 dans Culture

Capitale de l’État du Yucatán, Mérida surnommée la cité blanche est une ville du Mexique. Elle est la plus grande ville du Yucatán et endosse également les rôles de capitale culturelle et financière de la région. Elle est le berceau de la civilisation maya et d’ailleurs, on y trouve encore de nombreux vestiges de ce temps. Même les habitants ont encore un fort accent Maya lorsqu’ils parlent.Merida Yucatan

Brève historique de la Mérida, la cité blanche du Yucatán

Mérida a été fondée sur le site de la cité antique maya T’ho ou « ville des cinq collines ». C’est à Francisco de Montejo que les habitants doivent sa construction lancée en 1542.

T’ho était autrefois le cœur de la civilisation et de la culture maya. Quand les Espagnols sont arrivés sur les lieux, ces derniers ont détruits les cinq pyramides de la cité et ont ensuite utilisés les ruines pour bâtir la cathédrale de Mérida ainsi que les édifices les plus importants de la ville.

À l’origine, elle était entourée de murs dotés de plusieurs portes dont certaines sont encore intactes de nos jours. Elle s’est par la suite peu à peu étendue pour donner une ville moderne et cosmopolite.

La cité blanche

Ce surnom se réfère à la pierre calcaire de couleur blanche qui prédomine dans la construction des habitations. Elle évoque également la propreté de la ville aussi bien de ses rues que des espaces publics ainsi que la sécurité qui est encore très bien assurée à Mérida.

Sa culture

Même s’il s’agit d’une ville mexicaine, Mérida a développé, au fil des ans, une identité culturelle et même politique qui lui est propre. Cette différence par rapport au reste du Mexique est due à son isolement d’un point de vue géographique et à la forte influence espagnole dont elle a fait l’objet.

Les visiteurs découvriront leurs traditions et culture à travers :

  • Leur langue : la langue officielle y est l’espagnol avec un fort accent Yucatán ou maya. Toutefois, près d’un tiers de la population y parle toujours le maya yucatèque.
  • Leur cuisine : les saveurs des plats typiques de Mérida ont été influencées par la culture indigène à laquelle se mélangent les saveurs européennes, mexicaines, moyen-orientales et caribéennes.
  • Les vêtements locaux : les guayaberas se traduisant par des chemises amples et plissées avec des poches sont les habits traditionnels des hommes. Elles sont traditionnellement blanches, portent des broderies et taillées en coton ou en lin. Pour les femmes, on se tournera surtout vers les huipiles, des tuniques ou des robes traditionnelles indiennes. Elles sont aussi de couleur blanche et portent broderies et motifs colorés.
  • Les fêtes se composent de danse et de musique traditionnelle que l’on appelle Vaquéria Regional. L’ambiance a été héritée du marquage au fer des troupeaux et des représentations se tiennent toutes les semaines.

Partagez cet article avec vos amis

Découvrez aussi :